Le « Rottweiler de Dieu » démissionne

A 85 ans, le Pape Benoît XVI a renoncé à son poste de garant de l’Eglise Catholique en raison de sa santé fragile et son âge avancé, qui ne l’ont pourtant pas empêché de créer la polémique.

La nouvelle en a choqué plus d’un. C’est à la fin d’une annonce ordinaire que Benoît XVI a sorti un papier et a annoncé qu’il renonçait à son poste.

Décision rare et totalement inattendue. Pourtant, il semblerait qu’il l’ait envisagée depuis un certain temps. Il a déclaré manquer de «forces morale et physique» pour continuer à guider le milliard de catholiques que compte le monde, surtout quand des « changements rapides » dans la société soulèvent des questions sur la foi.

Ses huit ans de pontificat ont été difficiles pour l’église. Le Catholicisme recule en Occident et le Vatican se retrouve partagé entre une doctrine conservatrice et les demandes d’une société laïque pour une approche plus libérale.

Lors de sa nomination en 2005, Joseph Ratzinger a été intransigeant face aux problèmes de l’Église. Surnommé le « Rottweiler de Dieu », il était connu pour son positionnement idéologique ferme et son opposition aux changements des valeurs modernes. Il a grandi en Allemagne et a dû rejoindre les jeunesses hitlériennes pour finalement déserter l’armée allemande. Il a gagné plus tard une réputation d’intellectuel réservé.

Benoît XVI a fermement résisté au changement. Pour lui, le mariage gay détruit « l’essence même de l’être humain ». L’ordination des femmes et le mariage des prêtres ont été refusés. Il a provoqué la colère en Afrique en déclarant que les préservatifs n’étaient pas le meilleur moyen de se protéger du VIH.

Mais la doctrine chrétienne a peu de choses à voir avec la crise la plus grave de son pontificat : les révélations d’abus sexuels dans les écoles catholiques. Les leaders religieux ont été accusés de tolérer la pédophilie mais de permettre que des milliers d’enfants souffrent aux mains des prêtres.

Benoît XVI a exprimé son profond regret face à ce scandale « immoral » et a durci les règles. Pourtant, tous ses efforts pour renforcer le catholicisme n’empêcheront pas son successeur d’hériter des nombreux problèmes qu’il a rencontrés au début de son pontificat.

Espoir pour le Pape?

Benoît XVI a-t-il fait le bon choix ? Une majorité a approuvé sa décision. Être à la tête de l’Église Catholique est une tâche importante et difficile. En admettant sa fragilité, il s’assure qu’un homme plus apte prendra la relève et continuera à offrir une base spirituelle solide à des millions de fidèles.

Mais d’autres s’inquiètent de sa décision. La dernière démission d’un Pape a eu lieu il y a 600 ans lorsqu’une crise de pouvoir avait menacé de diviser l’Église, ce qui n’est pas sans rappeler la crise actuelle. L’histoire de Joseph Ratzinger c’est l’histoire de l’Église : fragile, tentant de s’adapter au monde moderne et prenant la voie de la sortie.

A Vous de Décider

  1. Est-ce que Benoît XVI a eu raison de démissionner ?
  2. L’Église Catholique doit-elle se moderniser ou rester fidèle à sa doctrine religieuse traditionnelle ?

Activités

  1. Faites des recherches sur un autre Pape controversé et faites une présentation devant la classe.
  2. Rédigez une offre d’emploi pour le prochain Pape en y incluant les qualifications, les exigences et les devoirs.

Certains Disent

« Le catholicisme ne doit pas changer ses enseignements en fonction des tendances actuelles. »

Quelle est votre opinion?

Q & R

: Je ne suis pas catholique, en quoi cela me concerne ?
R : Avec l’islam sunnite, le catholicisme est une des deux plus importantes religions dans le monde avec un milliard de fidèles. Le Pape est considéré comme un leader et un représentant de toutes ces personnes faisant de lui une personnalité internationale très puissante.
: De quelle manière ?
R : Dans les pays catholiques, le Vatican influence les décisions prises sur des questions comme le mariage gay et l’avortement. En Afrique, l’opposition des catholiques aux moyens de contraception, préservatifs inclus, signifie que plus de gens ont des rapports sexuels non protégés s’exposant ainsi au VIH. Les organisations catholiques ont néanmoins permis d’offrir des services médicaux et d’aider les plus démunis dont les malades du SIDA.

Vocabulaire

Recul
Selon un rapport de 2009, le catholicisme reculerait plus vite que n’importe quelle autre religion. Le National Catholic Reporter a décrit ce déclin comme « la plus grave crise institutionnelle depuis des siècles ». Pour chaque américain converti depuis les années 60, quatre ont quitté l’église. En Europe, 84% des irlandais allaient à la messe une fois par semaine contre 50% aujourd’hui (1995).
Laïc
Cela signifie une séparation de l’Église et de l’État. Ce terme s’applique aussi au fait que la religion ne joue plus un rôle dans la vie quotidienne ou à la croyance que les gens, toutes religions confondues ou athées, devraient bénéficier des mêmes privilèges.
Jeunesse hitlérienne
Ratzinger a grandi en Allemagne et avait 6 ans quand le parti nazi arriva au pouvoir. A 14 ans, il dut rejoindre la jeunesse hitlérienne, un groupe prônant l’idéologie nazie, chose qu’il n’aurait pas approuvée et qui concorde avec sa décision de déserter l’armée allemande.
Ordination des femmes
Les femmes peuvent jouer plusieurs rôles au sein de l’Église Catholique mais ont très peu d’opportunités d’occuper des postes supérieurs. Les évêques et les prêtres ne peuvent être que des hommes.
Il y a 600 ans
La dernière démission d’un Pape date de 1415 lorsque Grégoire XII se retira pour mettre un terme au schisme d’Occident. Cette crise menaça de diviser l’Église Catholique. Il a permis d’éviter qu’un désastre ne se produise au sein de la direction et que la foi catholique unie ne disparaisse.