Le plan d’attaque du R-U contre le Covid-19

L’armée pourrait être appelée pour aider les services d’urgence débordés. © Matt Brown

Notre liberté prime-t-elle sur la santé publique? Le R-U a présenté des mesures extrêmes pour stopper le Covid-19. Une démocratie peut-elle user de la force pour préserver la santé des gens?

Confiné chez vous et interdit de sortie. Voici le pire scénario pour les gens au R-U après l’annonce du plan d’action de Boris Johnson pour combattre le Covid-19. Le virus a tué plus de 3000 personnes dans le monde et s’est répandu dans 73 pays. Selon Johnson, une épidémie est « fortement probable ».

Ces nouvelles mesures suivent celles des USA, du Canada et de l’Australie. L’Italie a isolé 11 villes et la Chine a pu contenir le virus avec la mise en quarantaine inédite de millions de gens.

« Les épidémies révèlent ce que les sociétés valorisent », selon l’historien de la médecine, David Jones. Que prisons-nous le plus: la liberté individuelle ou la santé publique?

Par le passé, la réponse était simple: le bien commun passe en premier. Au 19ème siècle, les vaccins obligatoires ont aidé à éradiquer la variole. Au 20ème siècle, les immigrants aux USA étaient obligés d’être examinés et isolés pour empêcher la propagation de maladies.

Mais une telle réaction peut avoir l’effet inverse. Quand le VIH s’est vite répandu parmi la communauté gay aux USA dans les années 80, les gens ont refusé les tests obligatoires et la mise en quarantaine car ils se sentaient traités comme des criminels.

Les libertés individuelles sont-elles aussi importantes que la santé publique?

Vivre non-libre ou mourir

Bien que la liberté soit un droit fondamental démocratique, nous acceptons parfois qu’elle soit sacrifiée pour protéger la communauté. C’est la réalité en temps de guerre mais qu’en est-il lors d’une épidémie? Tant que celle-ci dure, nous ne pouvons nous permettre ces libertés.

Pour d’autres, la liberté individuelle et la santé publique n’entrent pas en contradiction. En temps de guerre ou d’épidémie, les sociétés démocratiques ne doivent jamais sacrifier leurs droits humains et civiques.

A Vous de Décider

  1. Préféreriez-vous être en bonne santé et en prison ou malade mais libre?

Activités

  1. Look at the photograph and write a short paragraph in French, describing what you see.

Certains Disent

« En matière de santé, il y a la liberté. La santé est la première de toutes les libertés. »

Henri Frédéric Amiel (1821-1881), philosophe suisse

Quelle est votre opinion?

Q & R

Que savons-nous?
Dans une démocratie, il y a un « contrat social » (accord non-écrit) entre la population et le gouvernement. Nous acceptons de sacrifier certaines libertés pour le « bien commun » et il nous protège des crimes, des guerres et des maladies.
Qu’ignorons-nous?
Comment atteindre cet équilibre? Les gouvernements doivent décider sur la durée et l’ampleur de l’usage de mesures d’urgence.

Vocabulaire

Interdit
Forbidden.
Pire
Worst.
A tué
Has killed.
Épidémie
Outbreak.
Inédite
Unprecedented.
Gens
People.
Liberté individuelle
Personal freedom.
Santé publique
Public health.
Obligatoires
Compulsory.
La variole
Smallpox.
Mise en quarantaine
Quarantine.
Guerre
War.
Dure
Lasts.
Sacrifier
To give up.
Droits
Rights.