Le Mondial, patriotisme et histoire du sport

Tensions: Quatre événements historiques qui ont révélé le côté obscur du sport international.

Le sport a-t-il vraiment une bonne influence ? Les 32 pays en lice pour la Coupe du monde seront submergés d’une ferveur nationaliste. Mais le sport est idéal pour exprimer ce patriotisme.

Quel pays allez-vous encourager pendant la Coupe du monde?

Question plutôt facile. Les Anglais vont soutenir l’Angleterre. Les Iraniens, l’Iran. Les Péruviens, le Pérou.

L’Italie n’est pas qualifiée donc beaucoup de supporters italiens ne vont pas trop s’y intéresser ; les USA aussi donc des millions d’Américains vont encourager le pays de leurs ancêtres.

Dans un monde capitaliste où la communication est instantanée et l’immigration massive, la Coupe du monde représente une forme d’anachronisme. Elle divise nettement le monde en pays et communautés comme par le passé.

Un cliché bien connu sur les tournois internationaux est qu’ils « rassemblent le monde ». Le fondateur français des Jeux olympiques modernes, Pierre de Coubertin, espérait que les Jeux allaient accroître « la compréhension mutuelle entre les nations » pour le bien de l’humanité.

C’est la réalité en général. La majorité des échanges culturels entre les gens en Russie se passera bien.

Mais certains s’inquiètent de la résurgence d’un nationalisme obscur lors du Mondial.

Ils citent les motivations de la Russie à vouloir accueillir le tournoi. Des comparaisons ont été faites avec la Coupe du monde en Argentine en 1978 qui était devenue une victoire majeure de la propagande de la dictature militaire argentine.

Le sport a toujours été une affaire de clans. Lors des Jeux antiques en Grèce, les athlètes s’affrontaient pour l’honneur et la gloire des cités-Etats rivales. Ils préféraient sacrifier leurs vies plutôt que de perdre. En 420 avant J-C, les Spartiates furent bannis pour des combats illégaux.

Plus récemment, les JO de 1936 à Berlin dans l’Allemagne nazie, est l’exemple parfait d’un événement sportif politisé. En 1969, des émeutes lors d’un match entre Le Salvador et le Honduras ont mené à une guerre de trois jours entre les deux pays d’Amérique Centrale.

Ce n’est peut-être pas une coïncidence si la montée du nationalisme au 19ème siècle coïncide avec la hausse des tournois. Mais le sport est-il le meilleur moyen pour exprimer ces sentiments?

Loyautés tribales

Certains sont de cet avis. La fierté nationale en général est quelque chose de sain et d’inévitable. Cela rassemble les gens et crée un sentiment d'unité et de fraternité. Il vaut mieux laisser ces sentiments s’exprimer dans une arène sportive peu importante plutôt que dans une guerre.

George Orwell n’est pas d’accord. « Pratiqué avec sérieux, le sport n’a rien à voir avec le fair-play. Il déborde de jalousie haineuse, de bestialité, du mépris de toute règle, de plaisir sadique et de violence », a t-il écrit. La réalité du sport international est qu’il provoque la rancœur et le jingoïsme, « une source inépuisable d’animosité ».

A Vous de Décider

  1. Le sport a-t-il une bonne influence?
  2. La fierté nationale est-elle une force positive?

Activités

  1. Find the 12 countries and nationalities mentioned in the article. If you find the country, search for the nationality and vice versa.
  2. Do you agree with Pierre de Coubertin who believed sport is a force for good or George Orwell who believed sport is a force for evil? Write a short paragraph in French explaining your opinion on the topic. (100 words.)

Certains Disent

« Le sport c’est la guerre, les fusils en moins. »

George Orwell

Quelle est votre opinion?

Q & R

Que savons-nous?
Les 32 pays qualifiés pour la Coupe du monde seront encouragés par des centaines de millions de supporters chez eux, dans un élan non dissimulé de patriotisme. Nous savons qu’à travers l’histoire, le sport a souvent jonglé entre étant une manière positive d’exprimer la fierté d’une ville ou d’un pays et un moyen d’attiser les tensions entre deux groupes de personnes.
Qu’ignorons-nous?
Jusqu’à quel point le sport est la cause du nationalisme ou tout simplement une conséquence. Nous ignorons également si les rumeurs alarmistes concernant la Coupe du monde en Russie (par exemple, le risque de violence chez les supporters russes) seront avérées ou si le tournoi va plutôt calmer les tensions internationales.

Vocabulaire

Encourager
To support.
Plutôt
Rather.
Le pays
The country.
Monde
World.
Les tournois
The tournaments.
Espérait
Hoped.
Accroître
To increase.
L’humanité
Humankind.
La résurgence
Resurgence, re-emergence.
Accueillir
To host.
Perdre
To lose.
Combats
Fights.
Récemment
Recently.
émeutes
Riots.
La montée
Rise.
La hausse
Increase.
Le meilleur moyen
The best way.
La fierté
Pride.
Sain
Healthy.
La rancœur
Resentment.